Retour vers la page d'entrée!

mise à jour :

<<Retour  Suite>>

 

 

Route du Blues 2


Festival de Blues Chicago:journée du 12 juin 2010

 



Bon, on a trainé un peu aujourd’hui, quelques passages dans les magasins du célèbre Magnificient Mile sur Michigan Ave, Tshirts, chemises et autres accessoires futiles pour demarrer la journée.
Nous nous restaurons dans un sympathique restaurant avant de rejoindre un peu à la bourre Grant Park et son festival.


Authenticité une nouvelle fois : Sur la scène du Mississipi Juke Joint, Mr David «  Honeyboy » Edwards pour quelques moments d’émotions. Honeyboy est un des rares  survivants du blues « pre-war » avant guerre. Né en 1915, il aura 95 ans le 28 juin prochain. Un des survivants du Delta Blues, un ami proche de Pinetop Perkins et Robert Johnson. Il revendique d’ailleurs avoir été présent le jour où Robert Johnson a bu le whisky empoisonné qui allait l’emporter. Il revendique également être l’auteur du célèbre «  Sweet Home Chicago « , il enregistre son premier disque en ….1942. Est entré au Blues Hall of Fame en 1996.
Nous aurons l’immense privilège de l’approcher, le photographier et lui serrer la main chacun notre tour , un moment rare tant les images qui s’entrechoquent dans nos têtes sont fortes….Delta Blues….il y a ..il y a bien longtemps…Thank you, Sir.

David Honeyboy Edwards


On change de registre avec sur la scène du Front Porch, Nora Jean Wallace.Découverte par Jimmy Dawkins en 1985, dans un club de la ville, Jimmy l’invite à rejoindre son groupe pour quelques temps. De famille de Blues men, ( Bobby Lee Wallace, dans les années 60, son père),elle quitte la scène pour quelques années afin d’élever 2 fils et reviendra au début des années 2000 sur la scène blues de Chicago. Sa carrière rebondit très vite et son dernier Cd est un gros succès .
Présence scénique «  forte » et très en voix.Elle est accompagnée par des musiciens locaux.

Nora Jean Wallace


Nous nous glissons rapidement vers la scène du Gibson Guitar Crossroads pour écouter une autre pointure , Sonny Rhodes.
Sonny Rhodes est né en 1940, texan-californien, son jeu très scénique à la slide est impressionnant et très apprécié des connaisseurs. Il apprend la guitare à l’age de 9 ans, chanteur aux inflexions très sensuelles, très bon compositeur et excellent guitariste. Malgré plusieurs tournées en Europe, Sonny Rhodes n’a jamais atteint la notoriété qu’il mérite.
Son Cd «  Disciple of the Blues «  reste un de ses meilleurs enregistrements.

Sonny Rhodes


La pluie fait son apparition, et nous allons certainement abréger notre séjour sur le site du festival. La journée est presque terminée, nous passons à nouveau par le Mississipi Juke Joint pour découvrir un groupe , Dexter Allen. Guitariste de Bobby Rush, il a beaucoup voyagé, l’Europe, Asie, et bien entendu les Etats Unis. Il décide de voler de ses propres ailes et s’installe dans le Sud des USA, fait la tournée des clubs et autres petites salles de concert. Succès d’estime, mais succès grandissant pour ce jeune guitariste talentueux. En 2008, il est élu meilleur vocaliste dans sa catégorie.

Dexter Allen


La pluie nous rattrape, le temps d’acheter un K-Way local et nous nous engouffrons dans un taxi pour un retour anticipé à l’hôtel. Cela nous permettra de nous reposer un peu, la fatigue et le décalage se faisant sentir dans nos jambes.
Demain, dernière journée du festival avant le départ lundi vers Nashville et Memphis . il y aura sur les différentes scènes, Larry Mc Cray, Carl Weathersby, Ramblin’ Jack Elliott, le grand Bobby Rush, et à nouveau Sam Lay,  Charly Musselwhite pour un final grandiose sans aucun doute..
A suivre

<<Retour  Suite>>

Haut

Francis Rossi aka Frame or the Gomor Rick Parfitt aka The Womor Alan Lancaster aka "Nuff" John Coghlan aka "Spud" Roy Lynes Andrew Bown Pete Kircher Matt Letley John "Rhino" Edwards Jeff Rich Bob Young Leon Cave the new boy 2013 Paul Hirsh